Chronique 1 (26-08-2001)


Un coq au loin s'époumonait, fier et glorieux, comme pour se moquer de nos rhumatismes, et nous rappeler, avec l'arrogance de sa jeunesse que nous n'avions plus vingt ans depuis longtemps.
Mais les dinosaures réunis, tout à la joie des retrouvailles, et parlant fort et tous ensembles comme les personnes de leur âge, n'en avaient cure des rodomontades de ce galopin de gallinacé.

Ils sont venus, ils sont tous là (ou presque), dès qu'ils ont entendu le cri " AAB au Salève les 12-13 juillet 2021 !!! "
Ah bien sûr, certains avaient du faire preuve de beaucoup de persuasion pour convaincre enfants ou petits-enfants de les véhiculer, usant même paraît-il de menaces. Lorsqu'on ne peut plus conduire, on apprend à être très convaincant.

Il avait fallu ne pas oublier les pharmacopées impressionnantes, cannes et autres pantoufles orthopédiques. Sans oublier bien sûr de se remettre aux fourneaux pour préparer les fameuses recettes d'antan.

Alors que les premières bouteilles étaient déjà vides, et malgré le brouhaha des conversations animées, le vieux Merlin tâchait d'organiser la cohue, essayant de jouer de son allure de patriarche, avec sa grande barbe blanche, ses quelques derniers cheveux longs ébouriffés et sa canne avec laquelle il essayait de se redresser.

" Tout ce qui est prévu pour être servi demain doit être rangé à la cave ! Vos affaires personnelles dans les chambres et dortoirs qui vous ont été attribués ! Les petits jeunots de 50 ans vont vous aider à transporter et ranger. Un peu d'ordre tout de même ! "

Peu à peu tout de même le charmant charivari se calma et trottin-trottant l'on finit par arriver à se mettre à table pour déguster les diverses mousses et purées de légumes, parmentiers divers et viandes hachées en sauces.
Les conversations tournaient toujours autour de la cuisine :
" Alors je lui ai dit : votre Béchamel ….. "
" Oser servir une telle viande, je n'en revenais pas….. "
" Qu'est-ce qu'il dit ? "
" Et voilà pas qu'elle nous apporte le dessert en annonçant : Clafoutis de kiwis aux oranges. J'ai failli m'étouffer….. "
" Tu te rends compte ? Un gamin d'à peine 30 ans ! Me dire des choses pareilles ! J'aurais pu être sa grand-mère tout de même ! ….."
" Qu'est-ce qu'elle dit ? "
" Franchement, moi, la fonte ….. "

Comme on sonnait avec insistance, Merlin se leva et sortit. Il revint avec un gros paquet paraissant lourd.
Il parvint à en extirper une belle cocotte qu'il posa sur la table. Elle contenait une pâte semblant onctueuse quoique consistante.
Ouvrant l'enveloppe jointe, il lut :
" Pensant à vous, voici ma collaboration. C'est une " Tartimolle ". Vous voyez que j'ai pitié de vos dentiers. "
et c'est signé : " kisses anonymiens. Anonyme. "

La Tartimolle :

Préparer une bonne purée de pomme de terre.
Faire revenir des lardons fumés, puis les réduire en purée et les ajouter aux pommes de terre.
Enlever la croûte d'un Roblechon et le couper en morceau. Les faire fondre, puis les mettre tiède dans le bol d'un mixeur, émulsionner en y incorporant 1/2 dl de bouillon de volaille ou de bouillon
de légume.
Incorporer ensuite 50 g de crème fouettée, assaisonner de sel et de poivre.
Verser ce mélange sur les pommes de terre.
Glisser au four pendant 8 à 12 minutes, le temps que le dessus soit coloré.
Manger tant que c'est chaud, en gardant son chapeau sur la tête.