Chronique 39 (20-05-2002)


Bien que le ciel soit gris, j'étais parti déambuler dans les vieilles rues de la ville sans prendre de parapluie. Et bien sûr lorsque la pluie se mit à tomber dru, je n'eus d'autre ressource que de m'engouffrer dans la première allée ouverte.
Il y faisait bien sombre et l'unique ampoule pâlotte pendant au bout de son fil n'éclairait que faiblement un alignement de poubelles pleines et mal-odorantes auprès d'un mur suintant de tristesse et orné de boîtes aux lettres dépareillées et brinquebalantes.
Je finissais ma cigarette lorsqu'une vieille femme fit son entrée dans l'allée, tirant comme elle pouvait une lourde bouteille de gaz. Evidemment, je lui proposais mon aide qu'elle accepta. Après que nous ayons montés 4 étages d'un escalier de pierres usées et glissantes, elle ouvrit une porte branlante, et me fit pénétrer dans son minuscule intérieur plein de vieux bibelots poussiéreux. Pour me récompenser, elle m'offrit un biscuit rance et un verre d'une liqueur sans odeur, sans goût et sans alcool.

En redescendant avec précautions l'escalier, je m'imaginais que tel aurait pu être le début d'un conte de fées. Parcourant mentalement les diverses suites possibles, j'entendis des voix dans le hall d'entrée.

Un homme était là, étant venu se protéger de la pluie, et un vieil homme faisait à son tour son entrée, portant péniblement une lourde bouteille de gaz. L'homme aimablement lui proposait son aide et le suivait dans les étages portant sur le dos le lourd fardeau.
Quelques temps plus tard, il redescendait tout en fumant une cigarette, l'air en paix et content de lui. Entendant du bruit, il s'arrêtait et se cachait dans une encoignure tout en surveillant l'entrée de l'immeuble.

Un homme était là, étant venu se protéger de la pluie, et une jeune et jolie femme faisait à son tour son entrée, portant comme elle le pouvait une lourde bouteille de gaz.
Avec un très joli sourire enjôleur elle acceptait son aide et le conduisait à travers corridors sombres et escaliers usés vers son logis, se retournant souvent pour l'encourager de quelques sourires, faisant virevolter sa jupe légère. Après l'avoir introduit chez elle, elle fermait soigneusement le verrou derrière eux avant d'ôter son chandail mouillé et de lui offrir quelques douceurs.

J'allais me décider à quitter cet immeuble lorsque j'aperçus, au bout du couloir, comme un rayon de soleil dans l'arrière cour. La pluie avait cessé ; le soleil resplendissait dans un jardin de verdure et de légumes rutilants ; quelques oiseaux, perchés dans les arbustes, chantaient le beau temps revenu. Je ramassais discrètement quelques jolies petites tomates, du basilic odorant et de la mozzarella fraîche, lorsque j'entendis un grand cri, un bruit de fenêtre brisée et la chute d'un corps.
Une bouteille de gaz gisait maintenant sur les pieds de mozzarella, à côté des tomates et du basilic.

Persuadé que les contes de fées n'existent plus, je rentrais paisiblement chez moi me préparer un cake aux tomates et mozzarella. C'est excellent avec du basilic….


CAKE MOZZARELLA BASILIC
Adapté de Cuisine Actuelle Numéro Spécial Mars/Avril 2002

Pour 6 personnes / Préparation : 15 min / Cuisson : 40 min.

1 boule de mozzarella
1 grosse tomate
3 belles branches de basilic
180 g de farine + 10 g pour le moule
3 œufs
1 sachet de levure chimique
10 g de beurre pour le moule
10 cl de crème fraîche
5 cl d'huile d'olive
sel, poivre

Chauffez le four th 6.
Lavez la tomate, coupez-la en deux et supprimez les pépins.
Détaillez-la en tout petits dés.

Découpez la mozzarella en cubes.
Laver et sécher le basilic.
Effeuiller-le (réservez six belles feuilles) et hachez-le.
Faites-le délicatement infuser dans l'huile d'olive chaude.

Mélanger la farine et la levure dans le saladier.
Creusez un puits et cassez-y les œufs.
Travaillez énergiquement la pâte afin de l'alléger, puis délayez-la avec l'huile d'olive au basilic et la crème.
Salez et poivrez.

Quand la pâte est devenue homogène, ajoutez la tomate et le fromage préalablement farinés.
Versez dans la moule à cake beurré et fariné.
Disposez les feuilles de basilic réservées dessus.
Faites cuire 40 min.
Laissez tiédir, puis démoulez.