Chronique 20 (12-01-03)


Foulant de ses fins pieds nus l'herbe grasse, toute de blanc légèrement vêtue elle vint s'asseoir, nonchalante, auprès de l'eau chantante du ruisseau. Le regard dans le vague, elle caressait parfois le faon assis à ses côtés.
Quelques brumes donnaient aux sous-bois des airs mystérieux.
Un rayon de soleil couchant posait délicatement une caresse ocre sur ses doux cheveux.
Au bruit soudain d'une branche sèche sous mon pied, le faon s'enfuit et la nymphe inquiète tourna son regard vers le buisson censé me cacher. M'ayant aperçu, avec un grand sourire elle me tendait la main.
" Enfin, te voilà. " disait-elle lorsque j'étais assis à ses côtés, tout en m'offrant une coupe de fruits en sirop dont je dégustais avec délectation les savants arômes.
J'osais une main sur la douceur de son cou……

Depuis longtemps ce rêve le poursuit. S'il est en quête, ce n'est évidemment pas de la nymphe, évanouie, mais de cette coupe de délices.

Dans son laboratoire débordant de fioles, de cornues, alambics et chaudrons, inlassablement Merlin avait tenté de retrouver ces saveurs.
Combien de fruits, d'herbes, d'épices, expérimentés ?
Combien de fois avoir saupoudré, mélangé, associé, mixturé, réduit en sirops ?
Combien d'ouvrages lus, combien de confrères questionnés ?
Et combien de fois lui a-t-on dit " c'est succulent ! " pour qu'à chaque fois il réponde : " ce n'est pas cela que je cherche. "

Ce soir-là, Mélusine avait pris possession du laboratoire et Merlin se contentait de lui mettre à disposition outils et épices nécessaires à la préparation d'un 'petit dessert tout simple'.
Lorsque, les yeux souriants de satisfaction, elle lui proposa le résultat de son labeur, il en perdit le souffle.
C'était la coupe même de son rêve !
Et la même douceur épicée.

" Qu'en penses-tu ? "
" Il n'y a pas que le blanc qui te va bien. "

Salade d'oranges et clémentines épicées
Adaptée d'après Cuisine actuelle 01/03

4 oranges, 4 clémentines, 4 abricots secs souples, l/2gousse de vanille, 1 clou de girofle ,1 pincée de muscade râpée, 1 pincée d'anis étoilé réduite en poudre, 50 g de sucre, 5 cl de Cointreau, 20 g d'amandes effilées.
Taillez les abricots secs en dés. Prélevez le zeste d'une orange au couteau économe, sans prendre la peau blanche, et taillez-le en fines lanières.
Dans une casserole, portez à ébullition 20 cl d'eau avec le sucre, la vanille fendue, le clou de girofle et la muscade. Ajoutez les zestes, faites bouillir 5 min. Versez la liqueur, donnez un bouillon puis retirez du feu.
Faites légèrement griller les amandes effilées.
Versez le sirop bouillant sur les abricots secs. Pelez les agrumes, détaillez-les en fines rondelles et disposez-les dans des coupes. Ajoutez l'anis étoilé. Versez le sirop en répartissant les zestes et les abricots. Ajoutez les amandes grillées.