Chronique 33 (13-04-03)


A peine avais-je ouvert la porte, je restai médusé. La jeune femme qui se présentait dans un grand sourire avait une peau couleur caramel, un parfum poivre et muscade, une souplesse féline et un regard de braise.
" Bonjour. Je m'appelle Tiana et je cherche votre ami O'Maley. "

Quelques jours auparavant, ce brigand de O'Maley avait daigné refaire surface. Les yeux battus et le teint blême, il faisait pitié à voir. Et son discours tout au long de la soirée tournait à l'obsession.
" Si tu la voyais, Merlin. Ses yeux de braises, son allure féline, sa peau couleur caramel, et son parfum poivré….. "
Evidemment, parce que rien n'est jamais simple, la jolie Tiana était retenue à Saint-Denis de la Réunion par un vieux père à cheval sur les traditions.

Ne pouvant rien refuser à mon vieil ami, je me rendis donc à la Réunion, où je rencontrais Simon, un ancien condisciple d'études. Après un excellent repas à l'auberge du quartier, il m'expliqua les coutumes.

" Si j'ai bien compris, lorsque le veuf aura trouvé une nouvelle compagne, la fille aînée sera libérée de son obligation ? "
" Tout à fait, compère. "
" Et bien voilà la solution. Le vieux Murin a quelques biens, il ne devrait pas être compliqué de lui trouver une gentille veuve ? "
" C'est qu'il est exigeant, le vieux : gourmand comme il est, il la veut excellente cuisinière. "
" Mais s'il n'y a pas de veuve cuisinière, il y a bien quelques femmes cuisinières ? "
" Bien sûr ! Mais où veux-tu en venir ? "
" Te signaler simplement que la nuance est bien faible entre une femme et une veuve…. "
" Je n'ose pas te suivre sur ce raisonnement. "
" Prends l'exemple de cette femme qui nous a préparé cette succulente pintade créole. Ne penses-tu pas qu'elle serait plus heureuse avec le vieux Murin qu'avec cet ivrogne affalé derrière le bar ? "

A peine de retour, je pus informer O'Maley que l'avenir s'éclaircissait ; le père de sa dulcinée ayant trouvé une nouvelle âme sœur, toute nouvellement veuve, il libérait sa fille de ses obligations familiales.
Par la grâce d'une de mes formules magiques, O'Maley se retrouva immédiatement dans l'île, mais je n'eus de ses nouvelles que quelques jours plus tard.
" Mémé Murin est fantastique ! Elle est belle, et sa cuisine …. Et en plus, elle est encore jeune, tu sais ? "
" Mais Tiana ? "
" Tiana ? Je ne sais pas : elle n'était plus là quand je suis arrivé. Ah Merlin, cette pintade à la créole !"

Et maintenant, que faire, que dire à la jolie Tiana ?

" Cette chair couleur caramel aux légers goûts de poivre et de muscade… "
" Mais de quoi parles-tu, Merlin ? "
" De ces volailles, Mélusine, de ces volailles créoles. "

Civet de pintade à la créole
Transmise par Bernard Boden le 23 janvier 2002

d'après la façon originale de Mémé Murin
du quartier du Chaudron de Saint-Denis de la Réunion

1 pintade de +/- 1500 gr (avec foie, coeur et gésier)
80 gr d'oignons (2)
240 gr de tomates(5) en morceaux
12 gousses d'ail
3 clous de girofle
1/4 noix de muscade
50 grains de poivre noir
1 c à c. sel
10 brins de thym
2 c à s huile
20 cl eau
25 cl vin rouge (gamay, pinotage Sud-Africain)

1) piler (au pilon) ensemble l'ail, les girofles, la muscade, le poivre et le sel
2) laver la pintade et la couper en 6 à 10 morceaux
3) bien la roussir à l'huile (d'olive ou de tournesol) à feu vif, sans la brûler, réserver
4) dans la même marmite roussir les oignons, réduire le feu puis ajouter le broyat, le thym, puis les tomates, couvrir, laisser mijoter jusqu'à ce que les tomates se défassent bien.
5) ajouter alors la pintade (le foie, le cœur, le gésier si on les a) faire mijoter a feux doux /moyen
6) après 5 minutes retourner les morceaux
7) 10 à 15 minutes après ajouter un verre de 20 cl d'eau, laisser réduire jusqu'a ce qu'il ne reste qu'un demi cm de liquide (environ 20 minutes)
8) ajouter 25 cl de vin rouge
9) laisser mijoter 25 minutes
10) si on a le sang, l'ajouter au dernier moment et laisser cuire 1 ou 2 minutes

la sauce doit être épaisse ce n'est pas un civet a la française

Notes du 11-04-03 :
Ajout de piment d'espelette en poudre
Après les 20 minutes, le liquide n'étant pas assez réduit, ai réservé la viande et laissé encore réduire 15 minutes. Ajout du vin rouge et remis la viande seulement après 10 minutes.
Servi avec des pommes de terre vapeur.